:: Dimanche 24 Novembre 2019 ::

" " a 70
Et je pensais qu’ayant atteint soixante-dix
Ce ne serait qu’à quatre vingt, soit plus de dix
Qu’arriveraient tous les abords, quatrième âge,
De ce qui fait que notre corps nous rend otage.

Un simple lumbago révéla que mon dos,
Bien abimé trop tôt, interdit les randos,
Enherbe mon jardin, bloque mes bricolages,
Et met un coup de frein à de nouveaux voyages.
:: Allez mesdames et messieurs, un p'tit comment pour la route? ::

:: Mercredi 13 Novembre 2019 ::

" " acrostiche mariage
Mon art pour le discours est soumis à l’épreuve
A parler de l’amour dont vous donnez la preuve,
Renouvelant vos vœux qui n’étaient qu’officiels,
Idylliques aveux d’un choix existentiel.
Alors si aujourd’hui nous sommes tous témoins,
Garants du sauf-conduit qui vous a fait conjoints,
Etudions ce qu’induit votre tout nouveau lien.


Au pays du Vespa, vous devenez tandeM.
De moteur y’en a pas, pédaler il faudrA.
Si l’un joue du guidon, l’autre aussi doit pencheR,
Si faiblit un tendon, l’autre accentue l’appuI,
Si ça monte un peu dur, à deux ça le ferA.
Evitez les bordures ou tout autre zigzaG
Afin qu’ainsi perdure ce qui vous a fait couplE.


Christine l’a flashé pour je ne sais quel gaG,
Heureuse et pas fâchée de voir son dévolU
Roucouler tout acquis et devenir celuI,
Intensément conquis qui lui rend à l’égaL,
Sans au premier abord, penser lien conjugaL.
Tourtereaux en accord, le couple conjuguA
Innocemment l’idée puis s’y est résolU.
Noce enfin validée descendons au miam-miaM,
Emus ou débridés continuer le programmE.
:: 2 Comments, Wahou ca discute la dedans! ::

:: Mardi 17 Septembre 2019 ::

" " et sa mère
puisqu'il n'est plus et a pourtant beaucoup écrit, je profite de cet espace pour partager et me souvenir de ces textes. On commence par un texte qu'il a prononcé pour sa mère :

Maman n'aimait pas les longs sermons, ni les doctes discours.

Mais, Maman, cela donne d'autant plus d'importance à une phrase que tu as
répétée au moins une douzaine de fois ces dernières années, une toute petite
phrase que tu as particulièrement su mettre en application: "Moi, je crois en
la fidélité"

Tu as été fidèle d'abord à ton mari, bien sur; mais tout de même, 72 ans en
n'étant jamais séparés plus de quelques jours, comme on dit : il faut le faire !

Tu as été fidèle à tes proches, ne refusant pour eux aucun effort, quand bien
même il s'agissait souvent de ces travaux “ennuyeux et faciles” qui "veulent
beaucoup d'amour".

Tu l'as été aussi à ton Perche natal, ne vivant jamais bien loin de ses collines.

Et surtout, tu as été fidèle à Dieu et à l'Eglise. Tu as dit un jour à ta fille: (et
c'est sans doute ce qui lui a inspiré ces qq phrases) Je n'ai jamais trouvé
mieux que le message du Christ ». Nous ne pensons pas que tu aies jamais
refusé un service à la paroisse, manqué volontairement l'office du dimanche,
te sois abandonnée à aucune haine. Toute ta vie a été éclairée par ta foi,
profonde, simple, discrète.

Si ce n'est déjà fait, que celui en qui tu as mis ton espérance t'accueille en
son paradis car oui, vraiment, tu as été “fidèle”
:: Allez mesdames et messieurs, un p'tit comment pour la route? ::

0.046 [powered by b2 .]